12 novembre 2010 ~ 0 Commentaire

Dans la catégorie Gestion de projet

Méthodo or no ?

Bonjour

La question exprimée de façon synthétique dans le titre de ce billet peut se détailler en multiples interrogations en gestion de projet :

- La méthodologie : un mal nécessaire ?
- Quel niveau de méthodologie utiliser pour la bonne marche du projet ?
- Quels bénéfices sont attendus de la méthodologie ?
- Quelle est la meilleure méthodologie en gestion de projet ?
- La méthodologie employée dépend-elle de la nature du projet ?
- La méthodologie et l’assurance qualité ?
- La méthodologie et l’Agilité ?
- …

Je m’arrête là et je rebondis sur un article de Tom DeMarco ( « Software Engineering: An Idea Whose Time Has Come and Gone », 2009) qui a publié de nombreux ouvrages sur la gestion de projet dont un intitulé « Controlling Software Projects: Management, Measurement, and Estimation », 1982.

Tom revient sur le sujet du contrôle des projets et des métriques associées avec un peu moins de 30 ans de recul et ses réflexions sont ébouriffantes : quelques morceaux choisis :
- « Today we all understand that software metrics cost money and must be used with careful moderation »
- « … strict control is something that matters a lot on relatively useless projects and much less on useful projects »
- « The question that’s much more important that how to control a software project is why on earth are we doing so many projects that deliver such marginal value? »

I could not agree more :-)

Après ces retours d’expérience tristounets, Tom propose des pistes d’action :
- « Can I really be saying that it’s OK to run projects without control or relatively little control? Almost »
- « So, how do you manage a project without controlling it? Well, you manage the people and control the time and money »
- « I’m advocating a management approach, one that might well steer the team toward agile methods, at least toward the incremental aspects of the agile school »

En tant que fervent convaincu des bienfaits d’une approche Agile de la gestion de projet et plus généralement d’une approche agile du management, I could not agree more (bis)

Tom rappelle par ailleurs le côté expérimental de tout projet informatique (cf. « Art ou Science ? ») et j’aime beaucoup son insistance sur le côté « humain », condition nécessaire à la réussite de tout projet ; je répète donc avec plaisir :

« You manage the people and control the time and money », Tom DeMarco

atipyc or no!

Christophe Leroy

Laisser une réponse